L'élevage des jeunes

Après la naissance, les animaux sont reconnus par la mère : nourris d'abord exclusivement de lait ils s'intéressent ensuite au foin ou à l'herbe. Nous les laissons environ  2 mois pour les agneaux et 2 mois et demi pour les chevrettes avant de les séparer car nous devons bien utiliser le lait pour faire des fromages. Nous n'utilisons jamais de lactosérum reconstitué en poudre même en cas d'abandon ou de maladie chez la mère nous prenons du lait maternel ailleurs, ce qui permets de limiter considérablement les problèmes digestifs et autres , nombreux dans les élevages intensifs. En 2019 par exemple aucun jeune n'a été malade ou n'est mort !

Avant le sevrage nous les habituons à rester la nuit isoler de leur mère pendant une quinzaine puis nous les mettons entre jeunes au foin et aux concentrés, ou à l'herbe de printemps simple.

Des prés d'herbe de qualité leur est exclusivement réservés avec des parcours ligneux ou arborés qui  leur permets d'apprendre à diversifier leur ration très tôt. Ainsi il n'est pas rare de voir un agneau manger des feuilles de noisetier, de ronce ou de fougère ! Riche en tanins cela régule leur transite et limiter la prolifération des parasites dans leur intestin. De plus ils fatiguent les plantes "indésirable" à une prairie.

En plus ces parcours (comme pour leurs mères) leur garantit de l'ombre, un abri au vent et à la pluie. Un bouc adulte cornu  et/ou un bélier adulte cornu sont ajoutés pour les protéger et favoriser les apprentissages.

IMG_20190510_205454.jpg
IMG_20190615_172320.jpg